Le 10 décembre 2020, sous la haute présidence de son excellence M. Bart OUVRY, ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne au Mali, l’Observatoire Citoyen Contre l’Impunité et Pour la Redevabilité (OCCIPRE) célèbre la journée internationale des droits humains !

OCCIPRE est un consortium soutenu par l’Union européenne et composé de Tuwindi, Amnesty International Mali (AI) et Free Press Unlimited (FPU).

Cette journée commémorative de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’Assemblée générale des Nations unies en 1948 est une occasion – pour le consortium OCCIPRE – d’alerter, sensibiliser et communiquer sur les violations des idéaux contenus dans la charte.

Pour ce faire, les membres d’OCCIPRE entend communiquer les premiers résultats de son travail avec les journalistes, blogueurs, internautes, et les membres des organisations de la société civile.

Il s’agira notamment :

  •  de la présentation des resultats de monitorage SIRA sur les violations des droits humains au Mali depuis septembre 2020.
  • de l’étude comparative Xensa portant sur l’évolution de l’opinion de la population avant et après la nomination du Président de la transition.
  •  de la présentation de Kenekanko – une platforme d’alerte pour partager des informations relatrives a la corruption avec des journalistes d’investigation.

L’Union européenne et ses partenaires conscients de la montée de la covid19 et soucieux de la santé des participants ont décidé de donner vie à l’évènement au travers un webinaire.

La cérémonie qui se veut soft est articulée principalement autour d’une part de la présentation du projet avec un accent sur les objectifs et les bénéficiaires et d’autre part sur les résultats du rapport SIRA (Système Intégré de Rapportage Analyse) et Xensa (avec une mise en avant des sondages d’opinion réalisés avant et après la prestation de serment du Président de la transition).

Il faut noter qu’OCCIPRE a pour objectif la diminution de l’impunité des violations des droits de l’homme, des crimes économiques et des cas de corruption au Mali. L’emploi de la technologie digitale et mobile, facilite le monitoring collectif, la veille citoyenne et le plaidoyer commun pour la redevabilité et un accès à la justice.

Le projet OCCIPRE à ce jour, c’est plus de 120 journalistes formés en droits humains, journalisme d’investigation, techniques de camouflage des images et des vidéos, 66 blogueurs et internautes formés pour le monitorage de la gouvernance et plus de 100 observateurs formés en monitorage de violations des droits humains.

Tous les défenseurs des droits de l’homme au Mali, les journalistes et blogueurs ainsi que toutes les personnes éprises de paix et de justice sont invitées à soutenir le projet OCCIPRE déjà en téléchargeant ou en consultant les outils numériques développés dans le cadre du projet notamment :

Toutes questions relatives à l’usage de SIRA et de Xensa  ainsi que les demandes d’interviews peuvent être sollicitées via émail et téléphone :